ExSitu

Recherche et expérimentation artistique

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

prod:recherches:documentations:geocyclab-le-film

[Docu] Le film

Rushs

La majorité des enregistrements sonores et vidéo ont déjà été intégrés à la cinquantaine de courts métrages et les quatre-vingt trois Haïkus publiés en ligne au fil de la route. Néanmoins, nous avons pris le plus grand soin, au prix parfois de certains sacrifices, de sauvegarder l’ensemble de ces rushs dans l’idée d’une réutilisation à notre retour.

Existant

Sans compter les nombreuses interviews des Objets Libres et les tournages des Checkpoints (interviews de nous-mêmes), environ 35 heures de rushs vidéo et 50 heures d'enregistrements sonores sont exploitables pour le montage. Un premier enjeu consiste donc à relier et faire discuter ces archives entre elles, en exploitant les éventuelles analogies thématiques, esthétiques ou plastiques qu’elles contiennent.

Format des RUSHS Codec Détails
AUDIO WAV (audio/x-wav) PCM S16 LE (s16l) 96000 Hz - 16 bits
VIDEO MOV H264 - MPEG-4 AVC (part 10) (avc1)25 fps 1920×1080 pixels

Nomenclature : Pour faciliter la navigation, et permettre une approche thématique dans cette quantité de rushs, un système de nomenclature a été défini et appliqué à l'ensemble des fichiers. Différents mots-clés ont ainsi été ajoutés aux noms des fichiers.

Le document ci-dessous présente la liste de tous les rushs existants, ainsi que les mots-clés intégrés dans les titres de fichiers, pour l'image comme pour le son :

Matériaux à créer...

Bien que cela ne paraisse pas nécessaire pour le moment, quelques pistes de productions supplémentaires d'images pourraient venir nourrir le montage :

  • La captation du déballage des 1000 objets Tournage des 1000 objets
  • Plans macros abstraits sur le vélo en studio (chaîne, plateaux, pignons et dérailleurs en action)
  • Interviews de spécialistes pour les sujets techniques (Libre, Art contemporain…)
  • Interviews skype ?
  • La conception d’une charte graphique semble nécessaire pour l’intégration visuelle de données (sous-titres, légendes, informations textuelles, repères géographiques…).

Méthodologie

Phase 1 | Collection de séquences : Partant des images et sons de la mémoire de Geocyclab, chacun réalise plusieurs séquences de quelques minutes (visuelles ou sonores), afin de constituer une collection commune qui servira de base à la constitution d’un format long par la suite.

Phase 2 | Assemblage : Une fois la collection constituée, les séquences vont converger et s’agglomérer au cours d’une phase de travail collective, toujours de manière intuitive, et en associant images et sons, afin de faire émerger peu à peu un objet plus long.

Ce premier montage sans doute un peu brut, va permettre de valider la structure globale du film, de fixer une forme de narration, des principes de montage, un vocabulaire. De nouvelles séquences pourraient alors voir le jour pour compléter, relier, balancer, équilibrer les premières pistes de travail.

Protocole

Pour garantir une fluidité de travail entre les quatre co-réalisateurs du film, un protocole précis a été déterminé, une chaîne de travail sur mesure intégrant les spécificités des différents logiciels libres utilisés.

Description précise du protocole de travail à huit mains (nomenclature des fichiers, gestions du nombre de pistes, gestion des exports) :

Méthodologie.pdf

Documents de travail, listant les rushs vidéo et audio ainsi que leurs mots-clés associés :

Outils

En cohérence avec la démarche d'ExSitu et les contraintes définies pour Geocyclab, les outils mis en œuvre pour la réalisation de ce film feront appel, dans la mesure du possible, à des solutions logicielles libres :

Logiciel Version Détails
OS Ubuntu 19.10
Montage audio Ardour 5.12.0 “Working Backwards” (rev 1:5.12.0-3)
Granulation audio Puredata
Serveur audio Jack
Montage vidéo Kdenlive 19.08.2 MLT version 6.16.0 + bibliothèques FFmpeg
Compression vidéo
Synchronisation syncthing https://syncthing.net

Chronologie

En Mars 2019, durant une résidence en milieu scolaire au collège Henri Le Moal de Plozévet portée par l'association Arts à la Pointe, l'ensemble du matériel vidéo et sonore glané à travers le monde durant trois ans de voyage a été dérushé en compagnie d'Erwann Babin. Cinq semaines d'écriture pour voir ou revoir les images, écouter l'ensemble des pistes sonores, remémorer le voyage, interroger les intentions qui le portaient, et faire un point important sur ce qui en ressort quelques années plus tard et sur ce que nous aimerions en dire.

En décembre 2019, en résidence à Lolab (Nantes), nous trions les 3500 plans. Les plans comprenant les vélos, Fanch et Barth ainsi que leurs amis, jugés trop proches d'un making-off, sont mis de côté. Les autres plans sont renommés en intégrant des mots-clés (cf. document ci-dessous). Cela permet d'effectuer de premiers tris rapides et d'amorcer des logiques de montage. De la même manière, les sons sont triés en fonction des sujets, des formats et des qualités.

Début 2020, à l'occasion d'une première réunion du quatuor au complet, la méthodologie de travail s'affine, avec le lancement d'une première phase de montage pendant laquelle chacun va produire une série de micro-montages (audio ou vidéo de quelques minutes) en suivant son intuition, ses envies, ses surprises…

Dans un second temps ces scènes s'imbriqueront progressivement en séquences, elle-mêmes s'agrégeant en parties qui formeront le film. Cette méthodologie parcellaire fonctionnera sur la base de nombreux aller-retours entre image et son (l'un influençant l'autre et vice versa) de manière à coconstruire cet objet audio-visuel.


Premiers tests de montage à huit mains - Mars 2020

Notes

52' TV

L'idée serait de réaliser un portrait d'ExSitu, de notre démarche d'artistes-chercheurs, et donc en arrière plan des différents outils, méthodes, valeurs, procédés qui nous animent (création continue, partage de connaissances, Libre, mobilité, autonomie…)

Geocyclab est alors un exemple, une illustration, au même titre que les différentes expérimentations menées depuis la fin de ce voyage.

Il reste à définir un ou plusieurs procédés narratifs en adéquation avec les objectifs du film.

Matériaux possibles :

Déjà tournés :

  • Extraits du Film
  • Déballage des 1000 objets
  • Captations ExSitu + BackUp
  • Objets Libres
  • Haïkus
  • Caf'Art

Tournages supplémentaires :

  • Interviews Barth et Fanch ?
  • Interviews Acteurs du Libre ? En France ? Distants (skype) ?
  • Interviews de spécialistes (artistes, philosophes, scientifiques…) ?
Références docs TV ?..

Trouver des exemples de films TV (52') faisant le portrait d'artistes, de collectifs, de projets, de démarches, pour s'inspirer des procédés narratifs…

Générique

Générique du film à rédiger …

Références

  • Sans soleil - Chris Marker
  • Vivan Las Antipodas - Victor Kossakovsky
  • L’homme à la caméra - Dziga Vertov
  • Indiamore - Christophe Chassol
  • Anthropocene : The Human Epoch - Jennifer Baichwal, Nicholas De Pencier
  • Cherche toujours - Étienne Chaillou & Mathias Théry - Viméo
  • Cities and Memory - Global, collaborative sound art and mapping project

Visionnage 07/2018

ExSitu : Matières sonores +++ | Ponctuations visuelles dans le montage

Idée : Demander à des amis d’écrire un texte en relation avec certaines séquences » voix off ?


Haïkus : Ne pas réutiliser les mêmes rushs dans le film (contexte possible mais pas le même plan)


Narration : Idée de “Tourner autour du pot”

“La mémoire d’un atelier nomade” » glissements immersif dans cette mémoire > Rythmes de montage

Objets abstraits (Mémoire) » Dévoilement progressif (Sortie d’amnésie) » Atelier nomade (Souvenirs)

Apparition des vélos + description mystérieuse (voix off témoignages en bribes - objets libres)

prod/recherches/documentations/geocyclab-le-film.txt · Dernière modification: 09 04 2020 de barth