ExSitu

Recherche et expérimentation artistique

Outils pour utilisateurs

Outils du site


prod:creation:crea-continue:langage-des-plantes

Ceci est une ancienne révision du document !


Le langage des plantes

Proposition de recherche partagée
En cours | 2020-2021


De par sa lenteur relative, le métabolisme végétal est un phénomène qui échappe à nos sens, nous laissant croire que les plantes sont des êtres immobiles et silencieux. Pourtant, en mettant en œuvre des outils de mesure adaptés, il est alors possible de révéler différents processus biologiques et de les traduire de manière sensible.

Pour photosynthétiser, pour se nourrir, les plantes consomment de l'eau, de la lumière et du CO2. Elles transforment ces éléments en glucides et en matières organiques et captent le carbone pour se structurer. Elles conservent les stigmates de la sécheresse et des tempêtes entre leurs fibres et stockent de l'information dans chacune de leurs cellules, de la plus haute des feuilles à la pointe des radicelles les plus profondes. Elles sont des témoins du temps, captent leur environnement pour s'y adapter et enregistrent dans leur matière une fraction de l'histoire de notre atmosphère.

Expériences antérieures

Demo-ExSitu-Plants

Parmi nos créations, différentes expérimentations visent à retranscrire les variations du métabolisme des plantes (photosynthèse, respiration, activité micro-électrique…) sous la forme de modulations sonores (Phonosynthesis - De Natura Rerum - Singing Plants). Ces premiers résultats valident certaines hypothèses techniques, et laissent entrevoir un champ d'exploration poétique et esthétique qui nous incite à poursuivre cette recherche artistique et scientifique.

Objectifs de la saison 2020/2021

Artistiques

Que nous racontent les plantes ? Peut-on parler d'expression ? Quel langage utiliser pour interpréter au mieux les données issues de nos captations ? Pouvons-nous utiliser les plantes pour transmettre un message sans verser dans l'anthropocentrisme ? Plusieurs questions de ce type animent cette recherche et nous poussent repenser notre relation au vivant.

Techniques

Afin de faciliter la multiplication, la superposition et l'interconnexion de ces dispositifs, nous envisageons de les rendre à la fois plus modulaires et plus mobiles en séparant les éléments dédiés à la captation de ceux dédiés à la transcription (sonore, visuelle, mobile…) des phénomènes mesurés. Nous imaginons ainsi un système de mallettes fonctionnant de manière autonome, et communiquant automatiquement entres elles via wifi.

Rencontres et collaborations

Un travail de fond doit être mené avec des biologistes, philosophes, sociologues, anthropologues, chercheurs en IA, pour développer notre réflexion sur le langage des plantes. Ce type de collaborations sera aussi l'occasion d'affiner la cohérence scientifique du projet, d'expérimenter de nouveaux outils, principes et méthodes.

Pédagogiques

En 2020/21, “le Langage des Plantes” s'inscrit au sein de différents projets en lien avec des scolaires (Très Tôt Théâtre et Sequoia). Du coté d'ExSitu, l'objectif est de transmettre notre sensibilité au regard du monde végétal, de la science et de l'art. Mais ces rencontres permettront aussi au jeune public d'explorer différentes interprétations sonores et visuelles de ce que “racontent” nos plantes, et pourquoi pas, de s'approprier ainsi nos œuvres, de les nourrir de leurs énergies, critiques, sincérité… A suivre.

Résidences

Dans le contexte de “l'Écume des Vents”, projet porté par Très Tôt Théâtre, deux résidences en milieu scolaire sont planifiées à l'école de St Albin (Plogonnec). Objectif : Développer et produire quatre installations itinérantes qui circuleront dans quinze écoles finistériennes de mars à juin 2021.

Expositions

Une restitution de ces résidences se déroulera le 6 juin, à La Pointe du Raz (29). Ensuite, une exposition portée par nos amis du C.A.C.T.U.S devrait aussi voir le jour, date et lieu à préciser.

De natura rerum #3

En guise de nouveau point de départ, et afin de tester plusieurs évolutions techniques envisagées pour la suite de cette recherche, nous avons produit une nouvelle version de “De natura rerum”. Ce prototype présente quatre modules identiques, capables de sonifier indépendamment les données captées sur quatre plantes, et de transférer en temps réel ces données via wifi.

Chaque appareil est contenu dans une boîte qui doit seulement être reliée au secteur, ainsi qu'à la plante grâce aux deux pinces-électrodes. La sonification est basée sur une granulation d'un jeu de cinq samples que l'on peut sélectionner parmi ceux qui sont enregistrés dans le système, ouvrant la porte à une exploration large des univers sonores.


Tutoriel manipulateur

Kit ExBox

prod/creation/crea-continue/langage-des-plantes.1602596669.txt.gz · Dernière modification: 13 10 2020 de barth