ExSitu

Recherche et expérimentation artistique

Outils pour utilisateurs

Outils du site


prod:com:resume-metaprojet

Geocyclab et le Méta-projet

Depuis plusieurs mois maintenant, ExSitu a engagé un travail de relecture de la mémoire et des traces de Geocyclab, une résidence mobile autogérée que nous avons mené entre 2012 et 2015

Projet fondateur d'ExSitu, Geocyclab est une expérimentation artistique qui a vu le jour en 2010 sous la forme d’un atelier nomade consacré à la recherche et à la création plastique. Après deux ans de conception et de préparation matérielle, nous avons pris la route au départ de Quimper, pour mener cette résidence itinérante et autonome à vélo autour du globe.

En abandonnant notre culture et nos repères durant trois ans, nous nous sommes exposés aux influences de lieux, de situations, de comportements, d‘objets ou d’événements bien souvent inattendus et imprévisibles. Notre démarche artistique consistait alors à transcrire ces histoires dans un langage singulier, composé d’inventions, de détournements, d’associations d’idées et de plusieurs autres formes d’expression artistique.

Mehndi
Performance filmée - Mesti, Maroc - 2013


Comment troubler le silence du désert
Installation sonore - Mexique - 2013

L’enquête que nous avons mené sur l’émergence d’une culture internationale du Libre et le choix d’équiper au maximum notre atelier avec du matériel et des logiciels Libres, nous ont amené à rencontrer de nombreux chercheurs, makers, designers, hackers, créateurs qui ont inspiré, nourri, aidé et assisté le bon déroulement de cette expérience.

Aux questionnements esthétiques, plastiques ou conceptuels, s'ajoute donc une véritable réflexion sur le fonctionnement d’un atelier nomade, connecté et sans frontière au XXIe siècle.


Aujourd'hui, la mémoire de cet atelier peut se résumer à une base de données, reflet statique d'une aventure révolue. Constituée de lignes, de colonnes de chiffres, d'objets, de photos, de fragments sonores ou vidéos, ces données synthétisent et symbolisent trois années d'exploration, et trahissent un désir d'exhaustivité révélateur de la fragilité des relations que nous entretenons avec notre mémoire.

Nos propositions plastiques se croisent, s’imbriquent et se complètent, à l'image de nos réflexions, au point que nous préférons parler d’un “Méta-projet” autorisant un questionnement critique sur la mémoire, l’identité, et la nature même de Geocyclab.

Sous une forme pluridisciplinaire, ce Méta-projet fait donc converser un ensemble d’œuvres et d'éditions, pensées de manières indépendantes, mais intimement liées dans leur discours et leur inspiration. La nature et l'ampleur de cette recherche nécessitent différentes périodes de travail que nous imaginons comme une succession de résidences spécifiques.

Nous travaillons ainsi depuis longtemps sur l'écriture, la documentation et la préparation du montage d'un film documentaire de création à partir des vidéos et sons enregistrés pendant ce voyage, et sur la réalisation de “1000”, une installation sonore, lumineuse, électronique et numérique, mettant en scène une collection de 1000 objets animés par les données qui les accompagnent. Divers travaux d'édition (papiers et audiovisuels) viendront compléter, relier, et documenter ces deux réalisations qui focalisent pour le moment toute notre attention et notre énergie.

prod/com/resume-metaprojet.txt · Dernière modification : 26 04 2022 de 127.0.0.1