ExSitu

Recherche et expérimentation artistique

Outils pour utilisateurs

Outils du site


prod:chronologie:residences:l-ecume-des-vents
L'écume des vents

Création partagée

Très Tôt Théatre - Entre chien et loup - Cactus
Quimper (29) | 2021

RDV du 16/12/2019 - Quimper

Projet artistique et culturel en territoire

Introduction : spectacle “Le grand chut” en tournée dans une quinzaine de classes…
+ visite commentée de la pointe du Raz en lien avec la légende du spectacle…

Création : Une quinzaine de partenaires animent des ateliers pour les 15 groupes d'enfants (scolaires ou autres..)

6 juin 2021 : Restitution sur le site de la pointe du Raz
Un parcours d’œuvres (danse, arts-plastique, conte, théatre..) - 50 accordéonistes..


Camille Perreau - “Cie Entre chien et loup” (Lyon)
Compagnie en résidence scolaire à Plogoff en novembre 2020

Emmanuel Bourgeau - “Ligne 21” à Plogonnec (atelier bois/metal - Résidence possible)

pointe_du_raz_171019.pdf

19.12.10_presentation_l_ecume_des_vents.pdf

Pistes pour ExSitu :

Expo itinérante sur les 15 lieux (classes..) - Temps d'appropriation par les enfants..

Œuvre pérenne sur la pointe du raz ?..

Jeune public / Légende, imaginaire / Art & Science, technologie ?

Une résidence de création ? En milieu scolaire ? Début 2021 ?

NOTES du 18/12/2019 - Nantes

Idées

  • Création d'une boite vocal, boite à message à faire tourner dans les différentes structure. Que récolte-t-on..?
  • Mise en réseaux de plusieurs modules/mallette. Dans quels objectifs?
  • Organiser une collecte auprès des jeune. Dans quels objectifs et que collecte-t-on?
  • Organiser une capsule temporel et l'exposer comme une trace des enfants d'aujourd'hui permettant au enfants du future d'en savoir plus ce mystérieux rendez vous avec la nature.Quelles type de collecte? Dessins, textes, objets..? Quelle mise ne forme. Cela peut-il constituer une œuvre perenne sur le site de la pointe du Raz?

Questions

  • Plutôt contre l'idée d'une résidence de production en milieux scolaire.
  • Plutôt pour l'idée de rencontrer et connecter (au travers d'une expérience/œuvre artistique) les autres passionnés/passionnants.
  • Quel types d'interaction avec le public, sur combien de temps, en combien d'étape?

Formules possibles

Formule I

petit budget (5000€)
Une exposition des œuvres déjà existantes
+ médiation dédié au médiateurs/acteurs
+ exposition Cactus

Œuvres déjà existantes (A noter que pour l'ensemble de ces œuvres, un travail de mise à jour de 3 semaines environ est nécessaire).

  • Phonosynthesis - sonification de la photosynthèse
  • De Natura Rerum - sonification de l’activité électrique des plantes
  • Héliotropisme - sonification du soleil
  • Microcosme? - vidéo microscope
Formule II

moyen budget (10000€)
Production d'une œuvre itinérante / résidence de production 5 jours à “ligne 21”
Œuvre crée en collaboration avec les passionnés passionnants (collecte de donnée, d'images, sons, objet…)
+ Médiation dédiée au médiateurs/acteurs
+ Intervention Pointe du Raz + 2 Temps d'interaction (atelier, présentation) avec le publique
+ exposition Cactus

Formule III

budget conséquent (15000€)
Production d'un ensemble d’œuvre destiné à sonifier notre environnement. 15 mallettes pour 15 lieux. / résidence de production de 5 jours à “ligne 21” + seconde résidence de production d'un mois dans un lieux à définir
+ Médiation dédiée au médiateurs/acteurs
+ Intervention Pointe du Raz + 2 ou 3 temps d'interaction (atelier, présentation) avec le jeune publique
+ exposition Cactus

Stratagème

  • Inclure ARTLOZERA dans la boucle?
  • Fond d'aide à l’acquisition de matos, autres sub…
  • Retro-planning
  • Rôle de Cactus facilitateur pour portage, montage de dossiers…
  • Quelles autres structures pouvons nous solliciter?

Proposition

ExSitu souhaite s'intégrer pleinement dans la légende de “L’écume des vents”, en adoptant un rôle de “Laboratoire de l'invisible”. Nous sommes des sondeurs de l'imperceptible à la recherche de phénomènes invisibles, inventeurs d'étranges outils permettant d'écouter la nature, d'observer notre environnement par le prisme de la poésie.

Le projet “L’écume des vents” se présente à nous comme une occasion évidente de remettre en scène, et - si les moyens le permettent - de développer certaines de nos expériences en relation avec les éléments naturels (soleil, vent, pluie, pollution…)

Exposition simple (itinérante ou répartie sur les 15 lieux)

Héliotropismes est une installation sonore, nomade, autonome et modulaire qui vise à éprouver la résonance d’objets divers en fonction des variations d’ensoleillement d’un lieu donné. Composée d’une série de modules intégrant chacun un vibreur de téléphone portable directement alimenté par un petit panneau solaire, ce dispositif fonctionne donc uniquement à partir d’énergie renouvelable.

En rénovant et en multipliant les modules pré-existants, cette installation pourrait donc simplement être remise en scène dans un ou plusieurs lieux des différents groupes, sur des supports variés, éventuellement choisis par les enfants eux-mêmes et les intervenants…

Sur le même principe, avec un peu plus de recherches techniques, des modules éoliens pourraient être créés (en remplaçant les panneaux solaires par des petits moteurs équipés d'hélices…) Cela permettrait que les vibreurs soient activés soit par le soleil, soit par le vent, selon les variations météorologiques.

eoltropisme.jpg

Ces deux hypothèses traduisent directement et mécaniquement les variations du soleil (et/ou du vent) en vibrations sonores.

Réalisation d'un dispositif sur mesure...

Avec un budget plus conséquent, et en mettant en place une résidence de création de quelques semaines, nous pourrions pousser le concept plus loin et développer un dispositif de captation de la vitesse et de la direction du vent, de l'ensoleillement, de la quantité de pluie, de différentes pollutions atmosphériques (une sorte de station météo donc..)

Un tel appareil (que nous avons déjà commencer à développer) nous permettra de produire des données (chiffres) avec lesquelles nous pouvons alors jouer de différentes manières :

Sonification et/ou Visualisation : Les données générées par les différents capteurs sont alors interprétées par un programme informatique qui les utilise pour générer une onde sonore, une variation de lumière, la rotation d'un moteur, etc… Un ou plusieurs modules (mallettes) seront alors fabriqués pour permettre une écoute et une observation in-situ (en classe), et en temps réel, des variations météorologiques..

Enregistrement : En plus de leur interprétation en temps réel, les données produites peuvent simplement être enregistrées en vue d'une diffusion différée (A l'occasion d'une mise en scène le 6 juin par exemple..) Dans l'hypothèse que cette station météo séjourne une ou deux semaines dans chaque lieu, ou si nous imaginons faire tourner plusieurs stations simultanément, il devient alors possible de créer une pièce sonore polyphonique, superposant les variations météorologiques des différents lieux sur un laps de temps défini.. une sorte de symphonie expérimentale inspirée par les éléments à l'échelle du Finistère !

Diffusion en réseau : Comme ces dispositifs sont tous basés sur des micro-ordinateurs, cela ouvre la porte d'une possible mise en réseau des différents modules (à la seule condition de pouvoir les connecter à internet dans les différents lieux). Il serait alors possible d'imaginer une écoute simultanée à distance, dans chacun des lieux de la même station météo, installée en un seul endroit. Ou d'utiliser les données météos officielles de la Pointe du Raz pour les interpréter en temps réel dans les différents lieux. Ou encore d'imaginer une chaîne de captations/diffusions d'un lieu à l'autre, et jouer ainsi avec le décalage et le déplacement des nuages, du vent, du soleil, à l'échelle du territoire !..

Bref ! Les possibilités sont multiples, et tellement inspirantes, qu'il est presque impossible de les décrire toutes ici..

Contraintes / Questions

Toutes les propositions évoquées ci-dessus impliquent des temps de travail et des budgets de production plus ou moins importants. Du fait du caractère modulaire de ces expériences, le champ des possibles est presque infini, et le scénario retenu in fine s'adaptera aux moyens (financiers, logistiques..) qui seront à notre disposition.

Comme évoqué lors de notre première rencontre, et quelque soit le scénario retenu, l'idée d'organiser une résidence de création (Avec Atelier 21) nous parait tout à fait pertinente, à la fois pour nous offrir une plus grande efficacité technique (accès aux machines, espace de travail..), pour consacrer un temps défini de production durant lequel des rencontres pourraient être organisées avec certains groupes d'enfants, et également pour accéder à certaines aides ou subventions dédiées à ce type de résidences.

S'il est encore un peu tôt pour définir précisément un devis correspondant à notre proposition, celui-ci inclura nos rémunérations (temps de création, et éventuellement de médiation avec les groupes d'enfants), un budget de frais matériel pour la production des dispositifs, et du défraiement pour les différents allers-retours.

La principale inconnue (comme toujours..) reste le montant de l'enveloppe qui pourra être débloquée pour ce projet ? Un minimum de 5000 euros nous paraîtrait raisonnable dans le cas le plus simple (exposition itinérante d'Héliotropismes).. Mais avec un budget plus important, certains rêves pourraient devenir réalité !..
Dans tous les cas, il nous parait nécessaire de déterminer rapidement qui se chargera de chercher les potentiels financements (dossiers de subventions DRAC, région, département…) Est-ce que le CACTUS est disposé à endosser ce rôle ?..

Voilà donc ce que nous avons en tête. Une tentative de concilier notre réelle envie de participer et d'intégrer pleinement cette aventure (sans nous sentir trop parachutés..) et la nécessité de nous y retrouver professionnellement parlant. De nombreuses hypothèses restent ouvertes, et nous avons hâte d'en savoir plus pour nous projeter plus concrètement ! A très bientôt donc !

Artistiquement,

Fanch et Barth pour ExSitu

prod/chronologie/residences/l-ecume-des-vents.txt · Dernière modification: 20 02 2020 par barth