ExSitu

Recherche et expérimentation artistique

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

prod:chronologie:publication:geocyclab:almanach:post-462
Jour 460 - Bicentennial Camp Ground

Jeudi 2 janvier 2014 - 40 kms - Post n° 462



Fanch : Nous quittons San Raphaël relativement tard mais nous avons profité de la générosité de Tom et de Sky pour avancer un peu sur les recherches d'hébergement et de contacts pouvant nous aider en ce sens. Cependant, Geocyclab reste toujours en suspend.

Nous décidons par la même de ne pas passer sur Angel Island. Ayant à présent connaissances du prix de ferry, de celui du camping et tout cela combiné à une situation relativement isolée, sans internet pour communiquer avec nos quelques contacts de San Francisco, nous décidons de faire demi tour et de revenir au camping qui nous avait servi de lieu de retrouvailles. Ce n'est d'ailleurs pas vraiment un camping (pas de point d'eau), c'est tout simplement un terrain ou le plantage de tente est autorisé et chose non négligeable, c'est gratuit! Enfin bref, il faut se taper les 40 bornes du retour et quand nous arrivons sur le petit bout de terrain, il fait déjà nuit. Là encore, là journée à été trop courte…


Barth : Après une nuit sans interruption, le breakfast a un délicieux goût de « restez ici », mais nous ne voulons vraiment pas abuser de la gentillesse incroyable de nos hôtes improvisés. Peut-être juste le temps de travailler un peu sur internet ce matin, mais ensuite nous reprendrons la route. Les mails s'accumulent, les contacts sont pris dans tous les sens, mais toujours pas de réponse concluante qui pourrait nous soulager un peu et nous permettre de nous reconcentrer sur la publications du carnet de bord en particulier…

Bref, vers 14h, après un regonflage de nos pneus dans l'atelier vélos de Sky et après quelques recommandations sur la route à suivre, nous reprenons la route, en direction du campground de l'avant-veille, qui en plus d'être gratuit à l'avantage d'être accessible sans prendre de bateau. Encore une fois notre arrivée coïncide avec la tombée de la nuit, mais en connaissant les lieux, les choses sont plus efficaces et nous ne sommes pas long à re-installer le camp. Plus d'alcool pour notre canstove, le dîner sera donc préparé au feu de bois sur un des barbecues de l'aire de picnic qui surplombe le campground. Pour le plus grand plaisir de Fanch qui s'est équipé de papier aluminium en vue d'une série de recettes papillotes ! premier essai concluant !


prod/chronologie/publication/geocyclab/almanach/post-462.txt · Dernière modification: 02 04 2020 (modification externe)