ExSitu

Recherche et expérimentation artistique

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

prod:chronologie:publication:geocyclab:almanach:post-342
Jour 340 - Métro Portales

Mercredi 4 septembre 2013 - 0 kms - Post n° 342



Fanch : Après avoir fait un bon coup de rangement à la Casa Bicitekas, laissant mon ami converser avec l'ordinateur, je me dirige en direction du quartier technologique. Objectif… une housse néoprène pour notre toute neuve machine. Mais ce n'est pas tout, je profite de cet aller-retour pour faire quelques petits achats de matos électronique. Et oui, nous n'aurons pas toujours la chance de se trouver à proximité de ce genre de lieu et je préféré sauter sur cette occasion pour refaire le plein de matériel. Un tout petit panneau solaire, quelques interrupteurs, un mètre de gaine terme-retractible, un porte pile AAA… je ne sais pas exactement quand, mais j'en aurai très certainement besoin pour la suite du voyage (j'espère). Enfin… L’activité de la plaza de la compu (c'est ainsi que l'on surnomme cet espace ici), rend ma progression éprouvante et les emplettes traînent. C'est une véritable fourmilière tant au nivaux de l'agencement labyrinthique des petites échoppes qu'au niveau de ce flux continue de consommateurs qui parcourent les allées de ce marché couvert sans relâche, du matin au soir, agoraphobes garde à vous…

Bon, c'est une bonne chose de faite. Je ne tarde pas à rejoindre Barth à la Central car la suite du programme se déroulera chez nos chers amis de Portales, Nathalie et Oscar et nous sommes attendus en fin de journée. La suite du programme? Et bien c'est limpide comme de l'eau de source… on a du pain sur la planche et pour tout vous dire, je risque d’être un peu moins bavards ces prochains jours.

Effectivement, je me laisse prendre au jeu. Il est 4 heures du matin, je n'ai pas achevé la mise à jour du carnet de bord et prends en ce moment précis la mesure de ce qui nous attend. Je vais malgré tout et d'un pas engourdi, plonger dans les limbes du sommeil. Barth ce couchera une heure après moi… affaire à suivre.


Barth : Vers dix heures du matin, je suis réveillé par des visiteurs en train de prendre des photos de l'intérieur de l'atelier depuis la fenêtre ouverte… Étrange réveil. Les copies lancées la veille n'ont pas toutes abouti, j'ai mal calculé mon coup au niveau de la place disponible entre les quatres disques avec lesquels je jongle. Je relance donc la fin de l'opération, avant d'aller rapidement déjeuner chez Yolis.

Le boulot m'occupe durant l'après-midi tandis que l'atelier se remplit peu à peu. Parmi les visiteurs, Jorge, un suisse qui débarque avec son vélo de grand voyageur depuis l'amérique centrale. Lui aussi fait le tour du monde, mais en cinq ans dont deux pour travailler ! D'un coup, je nous sens très sédentaires en comparaison de cet acolyte qui débarque couvert de poussière et tané par le soleil. Nos teints de citadins fatigués contrastent fortement…

Le temps de discuter un peu, d'organiser la passation de la clé de l'atelier avec Jorge qui va rester deux nuits ici, et de faire le trajet en métro (très ralenti par la pluie) et nous arrivons enfin chez Oscar et Nathalie ! Les retrouvailles autour d'un diner enchainent sur une seconde nuit de travail, entre préparation des contenus à intégrer dans le site et prise en main du serveur local.


prod/chronologie/publication/geocyclab/almanach/post-342.txt · Dernière modification: 02 04 2020 (modification externe)