ExSitu

Recherche et expérimentation artistique

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

prod:chronologie:publication:geocyclab:almanach:post-193
Jour 193 - Chaudronnerie Nouakchott

Mercredi 10 avril 2013 - 0 kms - Post n° 193



Fanch : Amodou est là, ou plutôt, c'est nous qui sommes là et à l'heure, c'est parfais, la visite commence et elle va durée deux heures. Deux heure durant lesquelles nous prenons le temps d'observer les rituelles de ces chaudronnier de l'aluminium.

Devant l'aisance manifeste de notre jeune ami, la méthode parait simple mais je sais pertinemment qu'il n'en est point. Il semble que la principale production sortant des ateliers soit destiné aux arts culinaires, casseroles, chaudrons, marmites, passoires etc… La technique est intéressante certes mais pas inédite et ce qui m’interpelle c'est l'aspect débrouille dans un espace et avec un outillage sommaire mais aussi le coté recyclage de matériaux. Pas d'établi, on travail à même le sol, le charbon de bois remplace le four à thermostat, alors on applique d'ancienne méthode. Pas d’électricité, on ne parle ni ne pense même pas à l'eau courante. L'espace est composé de 4 ou 5 ateliers qui comporte un foyer chacun. Pour atteindre une température suffisante des ventilateurs de moteurs de voitures font office de soufflet. Deux d'entre eux, dotés d'une manivelle, fonctionnent manuellement, les autres ont été modifiés pour être alimentés par une batterie 12 V. Les braise sont contenu dans jante de roue de poid-lourd. Et ça chauffe dur! En tout cas suffisamment pour rendre à l'état liquide les bric et broc d’aluminium achetés ou récupéré à droite à gauche.

Le métier s'exerce de père en fils et on sent clairement qu'Amodou et son frère sont tombés dedans tout jeunes. Le travail est propre rodé, rapide et efficace. L'accueil fut franc et sympathique… Merci les gars, on reviendra vous filer quelques photos demain, promis!

De retour à l'auberge, je m’accapare l'ordinateur pour finaliser mon petit synthétiseur construit et assemblé sous Pure Data. Il est disponible ici : Phasorrrr Si l'envie vous prend de faire les curieux alors surtout n’hésitez pas! N'oubliez pas auparavant, de télécharger et d'installer (si ce n'est pas déjà le cas) Pure Data et de prendre le temps de trifouiller un peu le patch pour comprendre comment il fonctionne!


Barth : Rendez-vous à 11 heures à l'atelier de fonderie pour assister aux coulages du jour. Mahmdou nous attend, reconnaissable au casque qu'il porte toute la journée sur les oreilles. Trois postes de fonte sont installés à même le sol autour d'une cour pleine de ferrailles et de cadres en bois. Pendant que les morceaux d'aluminium, pour la plupart issus de moteurs, sont en train de fondre dans une marmite d'acier disposée dans un foyer de braises attisées par un ventilateur de voiture lui-même branché à une batterie, il faut préparer les moules. Chaque moule est fabriqué sur la base d'une marmite ou d'une passoire pré-existante, en utilisant un sable argileux qui a l'incroyable propriété de garder la forme qu'on lui donne en tassant. Il faut un bon quart d'heure pour préparer un moule, et si l'exercice paraît simple, il n'en demeure pas moins le fruit d'une longue expérience transmise de père en fils depuis quelques générations. Mahmdou nous confie avoir travailler à l'occasion pour des commandes artistiques, et bien qu'aspirant lui-aussi à rejoindre l'Europe un jour, il est fier de son métier et heureux de l'exercer !

La faim et la chaleur nous font prendre congés, mais nous reviendrons demain ou après-demain pour ramener les photos prises et peut-être prendre le temps d'interviewer Mahmdou. La fin d'après-midi se déroule entre deruchage des images du matin, sieste, coups de skype en France…










prod/chronologie/publication/geocyclab/almanach/post-193.txt · Dernière modification: 02 04 2020 (modification externe)