ExSitu

Recherche et expérimentation artistique

Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

prod:chronologie:publication:geocyclab:almanach:post-158
Jour 158 - Tarfaya

Mercredi 6 mars 2013 - 0 kms - Post n° 158



Barth : Bon… On a tous les deux très mal dormi et le vent n'est vraiment pas encourageant. Une fois le petit dej avalé, c'est décidé, on reste une journée de plus pour nous reposer vraiment et avoir plus de forces pour tartiner question pédalage demain !

Comme souvent quand on dit ça, impossible de résister à la tentation d'avancer un peu et de rattraper le retard dans les montages ou autres… Mais cette fois, je laisse l'ordi à Fanch, préférant un peu de lecture et quelques croquis… Même si les choses avancent plutôt bien côté boulot, nous sommes un peu perturber par le suspens qui va durer jusque Laayoune, pour savoir si nous allons devoir nous précipiter en Mauritanie sans pédaler ou si nous pourrons prolonger notre séjour marocain pour finir la route du désert.

La journée passe vite tout de même et le soir nous avons le plaisir d'assister au spectacle des « Visions d'Edgar » en direct sur internet depuis Quimper. Petit moment de nostalgie, surtout pour Fanch qui a joué dans cette formation pendant un bon bout de temps avant qu'on parte… Et en même temps c'est plutôt motivant de voir les copains faire d'aussi belles choses au rond de la Bretagne, ça donne envie d'en faire autant ici, partout !..


Fanch : Bon, j'ai mal dormis. Je propose à Barth qui ne semble pas en grande forme non plus de rester 24h supplémentaires et d'en profiter pour faire une (vrai) journée off. De plus le vent souffle toujours et ne nous permettrait pas d'avancer sans nous épuiser complètement. Quant aux histoires de prolongation de séjour… de tout façon on est déjà dans le pétrin. Le programme s'annonce chargé pour les prochains jours. L'option Canaries est tombé à l'eau, les liaisons maritimes pour rejoindre les îles se sont stoppées il y a 4 mois et le coup des billet d'avions est bien trop élevé. Dans le meilleur des cas, c'est un marathon administratif qui nous attend. Dans l'autre cas, il va vraiment falloir mettre la gomme pour joindre la frontière Mauritanienne. Enfin voilà.

J'envoie un grand bravo à mes amis des Visions d'Edgar et particulièrement à Gwendal Briec. C'était la première du nouveau spectacle ce soir que nous avons eu la chance de suivre en directe sur le web (merci à Torr Penn Prod au passage) avec beaucoup, beaucoup d'émotion. Il s'en suit un petit coup de blues, Mme Nostalgie vient me dire bonsoir. Je crois qu'il est tant vraiment de se bouger et de reprendre la route, ça me changera les idées.


prod/chronologie/publication/geocyclab/almanach/post-158.txt · Dernière modification: 02 04 2020 (modification externe)