ExSitu

Recherche et expérimentation artistique

Outils pour utilisateurs

Outils du site


prod:chronologie:mediations:arts-et-maths

Art & Maths / Athénor

dossier_arts_maths_2020.pdf

Athénor



Message 1

Carlos : Voici un extrait du message que mon ami enseignant-chercheur à la fac de maths de Nantes (Samuel) m'a envoyé :

Je vous écris pour vous proposer, pour l'an prochain, un projet dont j'ai déjà brièvement parlé à Carlos et à Valentin : monter l'an prochain, sous une forme ou une autre, un de nos “mini-laboratoires Arts & Sciences” au lycée de Savenay.

autant prévoir dès maintenant des projets constructifs qui peuvent être chouettes pour les élèves comme leurs enseignants, même en cas de confinement ou semi-confinement.

L'idée centrale de nos petits laboratoires est d'avoir un groupe d'élèves encadrés par un ou deux chercheurs et un ou deux artistes professionnels, accompagnés par des enseignants motivés, sur un projet qui mélange la découverte de la recherche scientifique et une pratique artistique de haut niveau.

Le but est de retrouver le côté créateur de la recherche (en science comme en arts), qui est souvent dur à transmettre dans les programmes scolaires, et d'arriver à produire avec les jeunes quelque chose de nouveau qui sera présenté à un public. Les chercheurs sont là pour garantir que les enfants apprennent de la science.

Les artistes pour donner une dimension artistique intéressante au projet. C'est la rencontre entre tous ces acteurs qui permet de créer quelque chose de nouveau.

Vous trouverez en pièce jointe un gros dossier qui présente nos actions Arts & Maths, avec une présentation plus détaillée de ces projets et des exemples de projets déjà menés.

Cela fait un bon moment que nous avions envie de vous proposer d'en monter un à Savenay, très naturel au vu de l'équipe de maths que nous connaissons bien… et pour le tandem Nantes-St Nazaire que forme le labo de maths avec Athénor ! Si cela vous tente, l'année scolaire 2020/2021 serait un bon moment vu les propositions des artistes que nous avons. Les modalités précises seraient à discuter avec vous, bien sûr.

Il faut choisir si on monte un projet avec une classe ou deux classes ou avec un groupes d'élèves transverse (par exemple durant l'heure hebdomadaire de culture), en lien avec quelles disciplines en sachant que typiquement, des projets maths-physique-arts-plastiques-musique-français-philo-langue… sont très possibles selon les collègues intéressés, un projet étalé sur l'année ou concentré sur quelques semaines…

En ces périodes d'incertitude sanitaire, prévoir un projet étalé sur l'année qui aboutit à une production à l'issue est sans doute plus intéressant (il peut se faire en partie à distance, même si c'est beaucoup mieux en présentiel) que de prévoir un temps fort concentré dont on ne sait pas s'il pourra être maintenu ou pas. Et si on se motive, on pourrait imaginer un projet qui démarre sérieusement après Toussaint, le début de l'année servant à mettre au point ce que l'on va faire… C'est un bon timing pour une création devant public au printemps.

Par ailleurs, pour avoir un soutien de la part de votre lycée, il y a peut-être des dossiers à faire, typiquement au mois de juin.

Qu'en dites-vous ? N'hésitez pas à nous écrire (nous gérons les actions Arts & Sciences en binome avec Marianne Bessemoulin) ou à m'appeler au 06 86 43 14 38 pour avoir plus de détails.

En espérant que cette proposition puisse vous tenter ainsi que quelques uns de vos collègues, malgré les incertitudes actuelles,

amitiés,

Samuel.

Message 2

Voici ma réponse (ornée par des lignes d'astérisques) au mail de Samuel Tapie, mon ancien collègue au labo de maths Jean Leray de Nantes.


Bonjour Samuel,

Ton message me fait très plaisir ; ta persévérance est admirable ! Surtout que, ce n'est pas la première fois que tu me (nous ?) en parles. Je ne peux que m'excuser de ne pas avoir été assez réactif en début d'année ; je reconnais que ce n'était pas le moment où j'aurais eu la disponibilité nécessaire pour pouvoir m'impliquer pour de vrai en ce type de chantier.

Alors, il me semble que ce n'est plus le cas maintenant !

J'étais en train de lire le document que tu joignais, et j'ai eu une idée soudainement. D'une certaine manière, je me suis interdit de lire les exemples pour “éviter conditionner la créativité” (un peu comme quand on donne un théorème à un élève sans qu'il ait eu le temps d'y penser par lui-même 😅).

Voici ce qui s'est passé dans ma tête, c'est peut-être super-classique et il doit y avoir déjà dix-mille choses sur le sujet, mais…

Ingrédients du bouillon :

  • quand j'étais petit, un jour j'ai croisé les suites logistiques au sujet du chaos. Cela m'avait captivé.
  • L'année dernière, j'avais créé un DM pour mes 1reS qui consistait à observer les différents comportements d'une suite dépendant d'un paramètre, pour plusieurs valeurs du paramètre. Le fichier GeoGebra associé que l'on avait regardé ensemble une fois que le DM avait été rendu (faire varier le paramètre p avec un nombre de termes n suffisamment grand) est accessible en ligne à cette adresse : https://www.geogebra.org/m/hzkm9g3e
  • Il y a un peu moins de deux ans (il me semble), j'étais allé voir un spectacle qui m'avait beaucoup plu. Présenté (et co-conçu ?) par Sauvageot (‹‹ Quadrature ›› ?). Une belle chorégraphie mathématique.

Ce qui mijote :

  • Une chorégraphie à plusieurs mouvements (autant que différents valeurs du paramètre “à étudier”).
  • Un fond de scène, avec une projection de quelque chose de semblable au fichier GeoGebra, où on devrait changer la valeur du paramètre pour chaque mouvement.
  • Une éventuelle superposition sur ce fond d'écran, constituée d'un enregistrement vidéo en direct des élèves (et artistes, et profs ?!) dansant sur la scène. (Certains points de la scène pourraient être marqués à l'avance pour qu'ils coïncident avec le placement des foyers associés aux valeurs du paramètre qui vont être dansés.)
  • Pour mieux insister sur le changement brutal de nature selon la valeur du paramètre, une musique et théâtralisation radicalement différentes à chaque mouvement :
  • musique classique et gaie pour la convergence à un seul foyer, des regards d'amitié, de rencontre, un grand enlacement collectif autour du foyer vers la fin…
  • du jazz ou quelque chose de mélancolique pour la situation de divergence, où les danseurs sont tristement projetés en dehors de la scène par les coulisses,
  • de l'électro/techno obscur et saccadé pour la situation de chaos, où le danseurs deviendraient de plus en plus fous et déchaînés,
  • une autre musique à imaginer pour les puissances de deux, peut-être une ambivalente, entre la joie et la tristesse pour la situation de 2 foyers…
  • une transition possible entre les valeurs chaotiques et les valeurs particulières à 3, ou 5 foyers (par exemple… trop de foyers me semble difficile à mettre en place 😁)
  • on pourrait faire correspondre les mesures musicales avec deux types choses : l'avancement du paramètre dans l'animation GeoGebra, et l'entrée/sortie/action des danseurs… peut-être pas systématiquement mais au moins à des “moments bien choisis”.

C'est un bourgeon d'idée. Qu'en pensez-vous ?

Je ne voudrais absolument pas “fermer” le chantier, car, il me semble, c'est surtout aux élèves d'imaginer et de créer la scénographie.

Peut-être qu'on pourrait commencer par exposer le contenu mathématique, mieux encore, les faire travailler sur cela en début d'année (peu importe le niveau ! Cela peut s'y adapter facilement à mon avis), puis leur dire qu'on aimerait faire une chorégraphie et partant de leurs idées puis en ajoutant des nôtres au fur et à mesure que l'on reçoit leurs propositions ??

Un projet envisagé sur un an me paraît plus motivant et facilement adaptable aux aléas qui pourraient venir chambouler l'organisation originelle.

Thomas, Valentin, Déborah, Yvonnick (j'élargi l'équipe à l'histoire-géo et au français !) allons se retrouver ce soir même… on pourrait en discuter…

Et bien entendu, on peut partir sur n'importe quelle autre idée, mais ce serait chouette de faire quelque chose.

Si tu veux qu'on discute à un moment Samuel (ou Marianne), mon numéro est le 06 82 57 26 83.

À très bientôt ! Carlos


Et, vu que je le nommais au moment de parler des ingrédients du bouillon, et au risque de faire éclipser mon idée par ce grand astre : voici une page en lien avec François Sauvageot, http://www.mathom.fr/MU , matheux nantais, super-fort, très médiatique, accueillant…

Il y a peut-être des vidéos sur plein de ses projets en cherchant un peu.

prod/chronologie/mediations/arts-et-maths.txt · Dernière modification: 01 09 2020 de barth