ExSitu

Recherche et expérimentation artistique

Outils pour utilisateurs

Outils du site


exsitu

ExSitu

Collectif d'artistes-chercheurs
Depuis 2010


ExSitu confond recherche et créativité dans une quête sensible à la frontière entre arts et sciences. En empruntant à la science et au numérique ses outils ou méthodes, il s’agit non seulement d’en explorer la potentielle poésie, mais aussi de questionner leurs usages et leur accessibilité.

Suivant la conviction que “savoir” et “nature” sont des biens communs, ExSitu intègre au cœur de sa démarche les valeurs et contraintes de la culture du Libre. La fabrication des outils fait alors partie du processus de création, brouillant la distinction entre atelier et laboratoire, entre documentation et exposition.

Initiée par les artistes-chercheurs Barthélemy Péron et Fanch Dodeur, cette recherche continue les réunit depuis 2010, au cours de résidences, workshops, ateliers, et autres laboratoires temporaires.

Barthélemy Péron

Designer et vidéaste
Diplômé de l’ENSAD en 2007


Via une activité en freelance, et au travers de collaborations artistiques, il explore les techniques de création d‘images (photo, vidéo, web, print). La fabrication de machines permettant de faire ces images n’en finit pas de l’inspirer.

Fanch Dodeur

Musicien, plasticien
Diplômé de l’EESAB en 2009


Artiste plasticien, musicien et développeur, diplômé de l'EESAB (École européenne supérieure d'art de Bretagne) en 2009, Fanch Dodeur s’emploie depuis lors à tisser des liens entre images et sons. Largement influencé par le concept de synesthésie, il empreinte aussi à la science ses outils et méthodes d'analyse de données pour faire entendre les événements muets qui composent le réel.

Démarche artistique

Art, sciences, technologies Libres, système D, mobilité et modularité, sont les ingrédients incontournables de l'exploration arborescente qui caractérise ExSitu.

Sous la forme d'une recherche continue et pluri-disciplinaire, différentes expériences sont ainsi menées, sur des temps plus ou moins longs, se recoupant dans une volonté d'explorer le monde, la nature, les éléments, et de proposer une forme tangible aux phénomènes invisibles qui nous environnent.

Électroniques, numériques et logicielles, les technologies foisonnent et s'immiscent chaque jour d'avantage dans nos vies. Il nous paraît nécessaire de nous en emparer, de les décortiquer, de les détourner au travers d'expériences singulières, esthétiques et artistiques. Dans cette recherche fondamentale au service de l'imaginaire, les protocoles techniques produisent du sens, et les résultats expérimentaux offrent un point de vue décalé sur la place de l'humain dans son milieu.

S'appuyant sur des savoirs et des connaissances librement accessibles, ce travail de recherche et de création met en œuvre des processus animés par une insatiable curiosité scientifique. La fabrication d'outils, l'apprentissage de langages, la production de données, l'interprétation d'un phénomène capté, ou encore la collecte systématisée d'échantillons, deviennent alors des sources inépuisables de matériaux et d'inspiration.

Quelques soient les outils et connaissances mobilisés pour y parvenir, nos dispositifs visent la plupart du temps à capter des informations dans l'environnement, parfois à des échelles ou dans des dimensions inaccessibles à nos cinq sens. Les données produites sont alors analysées, traitées, puis interprétées selon une traduction sonore et/ou visuelle, afin de révéler la part sensible et poétique du phénomène étudié. Ce décalage de la perception, mis en scène sous forme d'installations expérimentales et évolutives, ouvre alors à une autre conscience du monde.

Au cours de l'atelier nomade Geocyclab ou dans le cadre de plusieurs résidences menées depuis 2015, le champ d'exploration d'ExSitu se déploie, donnant jour à de nombreuses expérimentations, certaines à l'étape de simples croquis, d'autres, plus abouties, dont les étapes de travail donnent lieu à des expositions.


Si les vibreurs solaires d'Héliotropismes transcrivent en direct les variations d’ensoleillement d’un endroit donné en éprouvant la résonance d’objets divers, avec 23 h 56 min 4,09 s, il s’agit d’écouter la terre tourner sur elle-même, de ressentir la respiration d’un lieu sur une période d’un jour solaire, dans un timelapse sonore de douze minutes. La station d’enregistrement hybride et modulaire qui permet d’automatiser le processus de prise de son, est également équipée de capteurs météorologiques.

Une autre piste nous conduit à explorer l'imperceptible processus de transformation physiologique des plantes, comme les évolutions de conductance épidermique avec De Natura Rerum, ou le rythme de leur respiration dans le terrarium de Phonosynthesis. Ces deux installations interactives proposent des sonifications en temps réel qui suivent une partition écrite par les plantes.

Suivant le principe de recherche continue, nos travaux sont sans cesse appelés à évoluer, à s'affiner, à se combiner éventuellement, remettant toujours en jeu l'équilibre subtil qui lie développement technique et recherches esthétiques.

Extraits

Créations ExSitu
Créations Geocyclab

Biotope

Espace libre et ouvert, dédié à la recherche et à l’expérimentation artistique, ExSitu invite chercheurs, artistes, scientifiques, hackers, voyageurs, poètes ou philosophes, à combiner leurs connaissances et leurs expériences en marge de leurs biotopes intellectuels de références, autour d’une œuvre évolutive ; la création d’un atelier vivant où se cultive l’improbable.

Cet anti-territoire cognitif, en contre-forme de nos zones de confort, abrite un biotope d'idées, de savoirs et d'émotions se tissant à l’infini, et peut, en l’état actuel de nos connaissances, être décrit suivant trois caractéristiques essentielles :

Art et Science

Les exigences du progrès technologique à l’époque moderne ont accéléré de manière exponentielle la production du savoir humain, au point qu’aucun individu ne puisse se le figurer intégralement aujourd’hui. Pour que ce moteur tourne rond, spécialistes et institutions - publiques ou privées - fragmentent ce savoir en d’innombrables champs de connaissances, de plus en plus éloignés et séparés les uns des autres.

L’artiste lui-même a pu se retrouver isolé dans sa démarche, seul face à son œuvre, forcé d’affronter sa propre subjectivité et de proposer une vision particulière et individuelle de son rapport au monde. Là aussi les territoires explorés ont vu leurs horizons s’élargir à l’époque moderne, les relations entre arts et sciences faisant émerger de nouvelles branches et de nouveaux spécialistes.

Sans l’essor du numérique de ces dernières décennies, il ne serait sans doute plus possible de conserver toutes les connaissances continuellement produites par l’humanité. Les serveurs informatiques ont ainsi remplacé les bibliothèques. Mais il faut surtout remarquer que le développement des technologies de communications, d’Internet en particulier, provoque une ré-hybridation des champs de connaissance. Les collaborations trans-, pluri- ou inter- disciplinaires se multiplient, créant des connexions entre domaines d’études à l’échelle planétaire.

Le savoir retrouve ainsi progressivement une forme organique, à l’image de la complexité des relations entre nature et culture. Il en va de même entre art et science, car s’ils ne visent pas les mêmes objectifs, artistes et scientifiques sont animés par la même curiosité, inspirés par la même soif de repousser les frontières du monde connu. Ils ont en commun cette relation particulière au monde basée sur l’observation et l’interprétation, les doutes, les joies et toutes les émotions qui accompagnent le temps de la recherche, de l’invention, de la création.

L’heure semble donc être aux retrouvailles, artistes et scientifiques ont tant à se dire, d’inspirations à partager, de questions à explorer, sous le regard bienveillant d’un ancêtre commun ; le mythique savant, à la fois artiste, scientifique et penseur…

Culture du Libre

Les connaissances sont de plus en plus abondantes, mais elles n’ont jamais autant fait l’objet de contrôles, licences, brevets, titres de propriétés, avec pour conséquence une limitation de leur diffusion et de l’efficacité de leurs évolutions.

Fondée sur des principes de partage, de collaboration, de libre diffusion et de libre accès aux savoirs et aux connaissances, la “Culture du Libre” fait référence aux logiciels libres (free softwares) qui garantissent le respect des droits humains fondamentaux, et donc la liberté de leurs utilisateurs. Leur usage implique en conséquence de pouvoir accéder au code source du logiciel pour éventuellement le modifier. (Exemples de projets “Libres et/ou Open Source”: GNU Linux, Wikipédia, Wordpress, Openstreetmap, Arduino, Raspberry Pi, repRap, Fablab, Creative Commons…)

Ce mouvement de pensée, à contre courant de l’hyper-spécialisation universitaire, renforce sa cohérence dans la transversalité des disciplines et des savoirs. Ici le “do it yourself” (fais-le par toi-même) a tendance à muter vers le “do it together” (faisons-le ensemble). Une multitude de subjectivités se croisent, se confrontent, s’associent, en enrichissant l’éventail des possibles et notre compréhension du monde, tout en aiguisant un certain sens critique.

Progressivement, le refus des licences propriétaires et des solutions “toutes faites” nous a amené à concevoir une panoplie d’outils sur mesure, mais suffisamment modulables pour s’adapter aux besoins d’autres utilisateurs. Au fil du temps, ce qui était déjà un engagement intellectuel et politique, est ainsi devenu une méthodologie de travail ouverte. Les données produites par la recherche scientifique, associées aux outils et usages du Libre offrent alors un matériau et un support infini pour l’exploration plastique, esthétique, poétique et politique.

ExSitu ne fait pas de distinction entre l’outil et l’œuvre. La documentation et la diffusion des plans et des étapes de travail sont ainsi abordées avec la même exigence que l’exercice d’exposition. Cette condition, à laquelle s’ajoute la mise en place d’ateliers d’initiations ou de conférences, assure notre contribution au développement de la Culture du Libre.

Modularité, Autonomie, Mobilité

La plupart des réalisations d’ExSitu répondent au double objectif de pouvoir être exposées sous la forme d’installations sonores, visuelles et/ou interactives, et parallèlement d’être utilisées comme instruments de création live. Ceci implique une véritable réflexion autour du design des pièces produites, dans une tentative d’accorder fonctionnalité, ergonomie, durabilité, économie et esthétique.

Modularité : Les parties électroniques et informatiques sont réalisées en suivant des protocoles standards de communication (MIDI, wifi, bluetooth..) afin de pouvoir simplement les connecter entre eux ou à des équipements de diffusion annexes. De la même manière, les structures et assemblages mécaniques sont conçus de manière la plus modulaire possible, pour faciliter la reproductibilité et la documentation de leur construction.

Autonomie : Dans la mesure du possible, chaque installation intègre la totalité des éléments nécessaires à son fonctionnement (source d’énergie, système de diffusion audio et/ou visuel, dispositif scénographique…)

Mobilité : Chaque dispositif doit pouvoir être déplacé simplement, en limitant au maximum les étapes de montage/démontage et en assurant la protection des éléments qui le compose, et une solidité adaptée à différents environnements d’exposition (intérieur, extérieur…). La conception d’un “flight case” sur mesure pour chaque installation semble être la solution la plus adaptée pour le moment.

Chronologie

Différentes explorations et expérimentations artistiques sont à l’origine de la création d’ExSitu, mais il en est une qui l'a tout particulièrement inspiré :

Geocyclab

Résidence mobile autogérée

Atelier nomade à vélo autour du monde
Octobre 2012 - Septembre 2015


Il est un lieu d’observation, de recherche et de création, en permanente mutation.

Il se fait et se défait, se déplace, apparaît, disparaît puis réapparaît ailleurs,
suivant le modèle de la «T.A.Z.» (Zone Autonome Temporaire) d’Hakim Bey.

Il est polymorphe, ouvert, s’affranchit de ses murs ou de ses portes,
offrant ainsi une vue imprenable sur le monde…

Projet fondateur d'ExSitu, Geocyclab est une expérimentation artistique qui a vu le jour en 2010 sous la forme d’un atelier nomade consacré à la recherche et à la création plastique. Après deux ans de conception et de préparation matérielle, nous avons pris la route au départ de Quimper, pour mener cette résidence itinérante et autonome, à vélo autour du globe d'octobre 2012 à septembre 2015.

Voyage, atelier, résidence...

Cette résidence au long cours s’est déroulée suivant trois fils conducteurs : l’adoption d’un mode de vie itinérant en territoire inconnu, l'étude de l'incidence du nomadisme et des changements culturels sur nos pratiques artistiques, et l’exploration active du réseau international des lieux et acteurs du “Libre”.

Pour y parvenir, nous avons développé, affiné et optimisé des outils et méthodes de travail adaptés à notre situation d’artistes-chercheurs-voyageurs. Les rencontres, les problèmes matériels, les changements de rythmes, de cultures et de climats, nous ont sans cesse poussé à ré-questionner le fonctionnement de cet atelier nomade à l'épreuve du terrain, rehaussant en conséquence son caractère expérimental.

L’enquête que nous avons mené sur l’émergence d’une culture internationale du Libre et le choix d’équiper au maximum notre atelier avec du matériel et des logiciels Libres, nous ont amené à rencontrer de nombreux chercheurs, makers, designers, hackers, créateurs qui ont inspiré, nourri, aidé et assisté le bon déroulement de cette expérience.

Mehndi
Performance filmée - Mesti, Maroc - 2013

Sur la route
Sahara Occidental - 2013

Installé au cœur même du voyage et de l'itinérance, en prise directe avec le monde et ses habitants, ce laboratoire insolite nous a donc permis d'expérimenter le déplacement comme contexte et support d’expression plastique, et de documenter en parallèle une recherche sur l’émergence d’une culture internationale ​du Libre​.

En abandonnant notre culture et nos repères durant trois ans, nous nous sommes exposés aux influences de lieux, de situations, de comportements, d‘objets ou d’événements bien souvent inattendus et imprévisibles. Notre démarche artistique consistait alors à transcrire ces histoires dans un langage singulier, composé d’inventions, de détournements, d’associations d’idées et de plusieurs autres formes d’expression artistique.

Aux questionnements esthétiques, plastiques ou conceptuels, s'ajoute une véritable réflexion sur le fonctionnement d’un atelier nomade, connecté et sans frontière au XXIe siècle.


Comment troubler le silence du désert
Installation sonore - Mexique - 2013

Singing Plants V 0.1
Installation sonore - Malaisie - 2014

Bilan d’une production nomade

Tout au long de ce périple nous avons adopté l’écriture, la photographie et le montage audiovisuel pour documenter nos recherches, capter les résultats de nos créations, et partager nos expériences.

L’ensemble de ces productions était publié sur le site : geocyclab.fr

1000 objets - Collecte systématique, rituelle et journalière d’un petit objet et des données lui correspondant (date, coordonnées GPS, altitude, kilométrage…)

Carnet de bord - Rédaction et édition quotidienne d'un carnet de bord digital et protéiforme (609 articles + 15 checkpoints vidéo + 25 000 photos)

Captations “In Situ” - Les traces de nos performances et créations font ici œuvre de ce qui s’est produit, interrogeant le sens du terme “In-Situ” quand il est associé à l’immatérialité d'une publication sur le Web.

Haïkus - Empruntés à la tradition des courts poèmes japonais, ces expérimentations audiovisuelles spontanées juxtaposent l'écoute de l'un et le regard de l'autre dans le temps et l'espace commun d'un instant vécu. (83 micro-métrages d'1 min)

Objets Libres - Série de courts-métrages (25 montages de 10 à 20 min), photos et textes, présentant les portraits de lieux, d’acteurs ou de projets se rapportant au phénomène émergent du “Libre”.

Conférences, médiations - Les rencontres réelles accumulées sur la route furent autant d’occasions de présenter notre démarche en animant une vingtaine de conférences et une dizaine d’ateliers autour des problématiques de Geocyclab.



Almanach de Geocyclab

Carnet de bord
Résidence itinérante Geocyclab
Autour du globe
Du 30/09/2012 au 28/09/2015


Diffusé à l’origine sous forme de blog sur geocyclab.fr, ce journal de bord raconte le quotidien de Geocyclab. Découpé en 593 articles, dont les 500 premiers correspondent chacun à une journée de voyage, il est écrit principalement à deux mains, et illustré par une sélection de 3423 photos.

France (départ) 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays France (départ) Distance parcourue : 1261 kms Durée : 42 jours Date d'entrée : 2012-09-30 Date de sortie : 2012-11-10 …
Espagne 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays Espagne Distance parcourue : 745 kms Durée : 32 jours Date d'entrée : 2012-11-11 Date de sortie : 2012-12-12 Jour…
Maroc 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays Maroc Distance parcourue : 2194 kms Durée : 97 jours Date d'entrée : 2012-12-13 Date de sortie : 2013-03-19 Jour …
Mauritanie 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays Mauritanie Distance parcourue : 700 kms Durée : 30 jours Date d'entrée : 2013-03-20 Date de sortie : 2013-04-18 J…
Sénégal 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays Sénégal Distance parcourue : 320 kms Durée : 34 jours Date d'entrée : 2013-04-19 Date de sortie : 2013-05-22 Jour…
Mexique 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays Mexique Distance parcourue : 794 kms Durée : 173 jours Date d'entrée : 2013-05-23 Date de sortie : 2013-11-11 Jou…
États-Unis 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays États-Unis Distance parcourue : 1487 kms Durée : 76 jours Date d'entrée : 2013-11-12 Date de sortie : 2014-01-26 …
Indonésie 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays Indonésie Distance parcourue : 1490 kms Durée : 69 jours Date d'entrée : 2014-01-27 Date de sortie : 2014-04-05 J…
Malaisie 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays Malaisie Distance parcourue : 635 kms Durée : 58 jours (+ 89 off) Date d'entrée : 2014-04-06 Date de sortie : 2014-08-…
Thaïlande 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays Thaïlande Distance parcourue : 305 kms Durée : 29 jours Date d'entrée : 2014-08-31 Date de sortie : 2014-09-28 Jo…
Birmanie 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays Birmanie Distance parcourue : 905 kms Durée : 27 jours Date d'entrée : 2014-09-29 Date de sortie : 2014-10-25 Jou…
Inde (Est) 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays Inde (Est) Distance parcourue : 300 kms Durée : 19 jours Date d'entrée : 2014-10-26 Date de sortie : 2014-11-13 J…
Malaisie (retour) 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays Malaisie (retour) Distance parcourue : 0 kms Durée : 26 jours Date d'entrée : 2014-11-14 Date de sortie : 2014-12-09 …
Népal 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays Népal Distance parcourue : 0 kms Durée : 17 jours Date d'entrée : 2014-12-10 Date de sortie : 2014-12-26 Jour 717…
Inde (ouest) 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays Inde (ouest) Distance parcourue : 535 kms Durée : 72 jours Date d'entrée : 2014-12-27 Date de sortie : 2015-03-08 …
Georgie 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays Georgie Distance parcourue : 453 kms Durée : 25 jours Date d'entrée : 2015-03-09 Date de sortie : 2015-04-02 Jour…
Turquie 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays Turquie Distance parcourue : 1599 kms Durée : 72 jours Date d'entrée : 2015-04-03 Date de sortie : 2015-06-13 Jou…
Bulgarie (& Roumanie) 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays Bulgarie (& Roumanie) Distance parcourue : 685 kms Durée : 17 jours Date d'entrée : 2015-06-14 Date de sortie : 2015-0…
Serbie (& Croatie) 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays Serbie (& Croatie) Serbie : Distance parcourue : 615 kms Durée : 17 jours Date d'entrée : 2015-07-03 Date de sortie :…
Hongrie 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays Hongrie Distance parcourue : 565 kms Durée : 13 jours Date d'entrée : 2015-07-20 Date de sortie : 2015-08-01 Jour…
Autriche (& Allemagne) 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays Autriche (& Allemagne) Autriche : Distance parcourue : 410 kms Durée : 11 jours Date d'entrée : 2015-08-02 Date de so…
France (retour) 26 07 2022 publi carnet almanach-geocyclab pays France (retour) Distance parcourue : 1525 kms Durée : 30 (+3 off) jours Date d'entrée : 2015-08-25 Date de sortie : 20…


D'autres résidences, expositions, projets ou ateliers temporaires jalonnent l'histoire et le présent du collectif. Leur documentation verra le jour prochainement ci-dessous, en vue de détailler le CV d'ExSitu.

CV • ExSitu

Collectif d’artistes-chercheurs
Depuis septembre 2010

Fanch Dodeur / Barthélemy Péron

contact@exsitu.xyz
http://www.exsitu.xyz

Résidences
Métaprojet #3 Résidence atelier • association Lolab • Nantes (44) 11 / 2019 > 01 / 2022
km18905 Résidence de montage pour le film km18905 • Tita B Productions • Douarnenez (29) 11 / 2021
Le langage des plantes #2 Résidence de production à Ligne 21 • Très Tôt Théâtre / Entre Chien et Loup • Plogonnec (29) 01 / 2021
Île Wrac’h Résidence d’écriture pour le film km18905 • Plouguerneau(29) 01 / 2021
Le langage des plantes #1 Résidence à l’école Jean-marie Autret • Très Tôt Théâtre / Entre Chien et Loup • Saint Albin (29) 01 / 2021
Télescope Harmonique Résidence de recherche à l’IRFU • Studio Cubozoa • CEA Paris Saclay (91) 09 / 2020
Métaprojet #1 Résidence au collège Henri le Moal • Les Arts à la Pointe • Plozévet (29) 02 > 04 / 2019
(Ré)Explorer Résidence et Exposition • Maison de la Fontaine • Brest (29) 09 / 2018 > 01 / 2019
Champ d’Expression #5 Résidence à la ferme du Buis Sonnant • association la Fourmi-e • Plouguernével (22) 04 > 09 / 2017
Geocyclab Résidence auto-gérée itinérante à vélo autour du monde 10 / 2012 > 09 / 2015
Expositions
Nuit Verte Projection du film km18905 en plein air • Collectif Serres • Parc du Grand Blottereau • Nantes (44) 09 / 07 / 2022
Ici nous habitons* Exposition collective • Collectif Serres • Maison de l’Erdre • Nantes (44) 07 > 09 / 2022
Édition 1000 Édition d’art autour de l’œuvre 1000 • Département Loire-Atlantique • Lolab • Paris-Brest • Nantes (44) 05 / 2022
1000 Exposition pour « La nuit blanche des chercheurs » • Halle 6 Ouest • Nantes (44) 01 / 2022
Dehors* Exposition collective • Collectif Serres • Parc du Grand Blottereau • Nantes (44) 07 > 08 / 2021
Territoires Perceptibles Exposition au Champ des Possibles • C.A.C.T.U.S • Plogonnec (29) 12 > 20 / 06 / 2021
Wave Exposition au 38Breil • Bonus / Lolab • Nantes (44) 24 > 30 / 05 / 2021
Plantes nomades Exposition itinérante • Très Tôt Théâtre / Entre Chien et Loup / C.A.C.T.U.S. • Quimper (29) 03 > 07 / 2021
Les Arts à la Pointe Exposition au phare du Millier • Les Arts à la Pointe • Beuzec-Cap-Sizun (29) 07 > 08 / 2019
#Recording Exposition collective au Kunstforum • APte / KaNîBal’HoPoX • Bonn (Allemagne) 06 > 07 / 2019
ExSitu Exposition à la galerie Artem • Quimper (29) 01 > 02 / 2019
Héliotropisme #3 Exposition collective Artistes au jardin • C.A.C.T.U.S • Quimper (29) 05 / 2018
Memory Drops Exposition collective Istanbul Youth and Children Art Biennial • PasaJ • Istanbul (Turquie) 05 / 2016
Plantes Sonores Exposition interactive au festival “Le Lac” • association CRIC • Lac du Drennec, Commana (29) 05 / 2016
Improvisation Performance plantes sonores avec Ludovic Le Roy (violoncelle) • L’Arpente • Plogastel-St-Germain (29) 05 / 2016
Ailleurs ici Exposition collective • curatrice : Elvan Zabunyan • Centre d’art contemporain Le Quartier • Quimper (29) 11 / 2015 > 02 / 2016
Studi Aperti Arts Festival Exposition collective • curateur : Giorgio Caione • Ameno (Italie) 07 / 2015
Festival Oodaaq Projection de “Haïkus, an 01” + Sélection DVD Oodaaq 2014 • Rennes (35) 05 / 2014
Workshops
Chariot de la Méduse Workshop réalisé avec les étudiants de l’EESAB • Quimper (29) 09 / 2016
Bourses
DRAC Pays de la Loire Aide d’installation d’atelier et achat de matériel 2022
Région Bretagne FACCA Production Innovation recherche et nouvelles écritures 2020
DRAC Bretagne Aide Individuelle à la Création 2019
Ateliers
Sibence Dispositif “Plasticien au collège”, du plan Grandir avec la Culture • Collège Rosa Parks • Nantes (44) 03 / 2022
Le langage des plantes Les Inventuriers à l’école Jacques Prévert • Séquoia • Nantes (44) 01 > 06 / 2021
Interfaces sonores organiques Ateliers jeune public • Galerie Artem • Quimper (29) 02 / 2018
Microscope Webcam DIY Les échappés de Noël • Les Portes Logiques • Quimper (29) 12 / 2017
Exploration microscopique La Fourmi-e / Centre Hospitalier de Plouguernével (22) 10 / 2017
Instal party Linux La Fourmi-e / Linux Quimper / Ferme du Buis Sonnant • Plouguernével (22) 07 / 2017
Fabrication d’un can stove Festival les RDVs de l’Aventure • Lons-le-Saunier (39) 04 / 2016
Atelier Arduino CCA Center of Contemporary Art • Tbilisi (Georgie) 2015
Crackle Box Biji Biji Initiative • Kuala Lumpur (Malaisie) 2014
Collaborations
Le Télescope Harmonique Escape Game Arts & Sciences • Studio Cubozoa / IRFU • Nantes (44) 2020 / 2021
Aquaphonics Installation sonore interactive • Biji Biji Initiative • Kuala Lumpur (Malaisie) 09 / 2014
exsitu.txt · Dernière modification : 26 07 2022 de barth