ExSitu

Recherche et expérimentation artistique

Outils pour utilisateurs

Outils du site


exsitu

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
Prochaine révision
Révision précédente
exsitu [04 09 2019]
barth
exsitu [17 12 2019] (Version actuelle)
Ligne 3: Ligne 3:
  
 {{page>​diff:​com:​exsitu&​include_content&​editbutton&​inline}} {{page>​diff:​com:​exsitu&​include_content&​editbutton&​inline}}
 +{{page>​diff:​com:​demarche&​include_content&​editbutton&​inline}}
  
-===== Biotope =====+==== Extraits ​====
  
-Espace libre et ouvert, dédié à la recherche et à l’expérimentation artistique, ExSitu invite chercheurs, artistes, scientifiques,​ hackers, voyageurs, poètes ou philosophes,​ à combiner leurs connaissances et leurs expériences en marge de leurs biotopes intellectuels de références,​ autour d’une œuvre évolutive ; la création d’un atelier vivant où se cultive l’improbable.\\ ​+<div group><​div half column>
  
-**Cet anti-territoire cognitif, en contre-forme de nos zones de confort, abrite un biotope d'​idées,​ de savoirs et d'​émotions se tissant à l’infini, et peut, en l’état actuel de nos connaissances,​ être décrit suivant trois caractéristiques essentielles :**\\  +== Créations ExSitu == 
-\\ +{{vimeo>​333632879?​medium}}
  
-<​div ​accordeon><​div ​accordeon_toogle>+</div><​div ​half column>
  
-==== Art et Science ==== +== Créations Geocyclab ​== 
- +{{vimeo>​333620364?medium}}
-</​div><​div accordeon_box>​ +
- +
-Les exigences du progrès technologique à l’époque moderne ont accéléré de manière exponentielle la production du savoir humain, au point qu’aucun individu ne puisse se le figurer intégralement aujourd’hui. Pour que ce moteur tourne rond, spécialistes et institutions - publiques ou privées - fragmentent ce savoir en d’innombrables champs de connaissances,​ de plus en plus éloignés et séparés les uns des autres.\\  +
- +
-L’artiste lui-même a pu se retrouver isolé dans sa démarche, seul face à son œuvre, forcé d’affronter sa propre subjectivité et de proposer une vision particulière et individuelle de son rapport au monde. Là aussi les territoires explorés ont vu leurs horizons s’élargir à l’époque moderne, les relations entre arts et sciences faisant émerger de nouvelles branches et de nouveaux spécialistes.\\  +
- +
-Sans l’essor du numérique de ces dernières décennies, il ne serait sans doute plus possible de conserver toutes les connaissances continuellement produites par l’humanité. Les serveurs informatiques ont ainsi remplacé les bibliothèques. Mais il faut surtout remarquer que le développement des technologies de communications,​ d’Internet en particulier,​ provoque une ré-hybridation des champs de connaissance. Les collaborations trans-, pluri- ou inter- disciplinaires se multiplient,​ créant des connexions entre domaines d’études à l’échelle planétaire.\\  +
- +
-Le savoir retrouve ainsi progressivement une forme organique, à l’image de la complexité des relations entre nature et culture. Il en va de même entre art et science, car s’ils ne visent pas les mêmes objectifs, artistes et scientifiques sont animés par la même curiosité, inspirés par la même soif de repousser les frontières du monde connu. Ils ont en commun cette relation particulière au monde basée sur l’observation et l’interprétation,​ les doutes, les joies et toutes les émotions qui accompagnent le temps de la recherche, de l’invention,​ de la création.\\  +
- +
-L’heure semble donc être aux retrouvailles,​ artistes et scientifiques ont tant à se dire, d’inspirations à partager, de questions à explorer, sous le regard bienveillant d’un ancêtre commun ; le mythique savant, à la fois artiste, scientifique et penseur…\\  +
-\\  +
-{{:​diff:​com:​zoom2.jpg?nolink&​800|}}+
  
 </​div></​div>​ </​div></​div>​
  
-<div accordeon><​div accordeon_toogle>​+===== Biotope =====
  
-==== Culture du Libre ====+Espace libre et ouvert, dédié à la recherche et à l’expérimentation artistique, ExSitu invite chercheurs, artistes, scientifiques,​ hackers, voyageurs, poètes ou philosophes,​ à combiner leurs connaissances et leurs expériences en marge de leurs biotopes intellectuels de références,​ autour d’une œuvre évolutive ; la création d’un atelier vivant où se cultive l’improbable.\\ ​
  
-</​div><​div accordeon_box>​ +**Cet anti-territoire cognitif, en contre-forme de nos zones de confortabrite ​un biotope ​d'​idées, de savoirs ​et d'​émotions se tissant à l’infini, et peut, en létat actuel ​de nos connaissancesêtre décrit suivant trois caractéristiques essentielles :**\\ 
- +
-Les connaissances sont de plus en plus abondantesmais elles n’ont jamais autant fait l’objet de contrôles, licences, brevets, titres de propriétés,​ avec pour conséquence une limitation de leur diffusion et de l’efficacité de leurs évolutions.\\  +
- +
-Fondée sur des principes de partage, de collaboration,​ de libre diffusion et de libre accès aux savoirs et aux connaissances,​ la “Culture du Libre” fait référence aux logiciels libres (free softwares) qui garantissent le respect des droits humains fondamentaux,​ et donc la liberté de leurs utilisateurs. Leur usage implique ​en conséquence de pouvoir accéder au code source du logiciel pour éventuellement le modifier. (Exemples de projets “Libres et/ou Open Source”: GNU Linux, Wikipédia, Wordpress, Openstreetmap,​ Arduino, Raspberry Pi, repRap, Fablab, Creative Commons…)\\  +
- +
-Ce mouvement de pensée, à contre ​courant de l’hyper-spécialisation universitaire,​ renforce sa cohérence dans la transversalité des disciplines et des savoirs. Ici le "do it yourself"​ (fais-le par toi-même) a tendance à muter vers le "do it together"​ (faisons-le ensemble). Une multitude ​de subjectivités se croisentse confrontent,​ s’associent,​ en enrichissant l’éventail des possibles et notre compréhension du monde, tout en aiguisant ​un certain sens critique.\\  +
- +
-Progressivement,​ le refus des licences propriétaires et des solutions “toutes faites” nous a amené à concevoir une panoplie ​d’outils sur mesuremais suffisamment modulables pour s’adapter aux besoins d’autres utilisateurs. Au fil du temps, ce qui était déjà un engagement intellectuel et politique, est ainsi devenu une méthodologie ​de travail ouverte. Les données produites par la recherche scientifique,​ associées aux outils ​et usages du Libre offrent alors un matériau et un support infini pour l’exploration plastique, esthétiquepoétique ​et politique.\\  +
- +
-**ExSitu ne fait pas de distinction entre l’outil et l’œuvre. La documentation et la diffusion des plans et des étapes de travail sont ainsi abordées avec la même exigence que l’exercice d’exposition. Cette conditionà laquelle s’ajoute la mise en place dateliers d’initiations ou de conférencesassure notre contribution au développement de la Culture du Libre.**\\ +
 \\  \\ 
-{{:​diff:​com:​zoom3.jpg?​nolink&​800|}} 
  
-</div></​div>​ +<​div ​includacc>{{page>​diff:​com:​art-science&​include_content&​editbutton&​inline}}</​div>​ 
- +<​div ​includacc>{{page>diff:​com:​libre&​include_content&​editbutton&​inline}}</​div>​ 
-<​div ​accordeon><div accordeon_toogle> +<​div ​includacc>{{page>​diff:com:modularite-autonomie-mobilite&​include_content&​editbutton&​inline}}</​div>​
- +
-==== Modularité,​ Autonomie, Mobilité ==== +
- +
-</​div><​div ​accordeon_box> +
- +
-**La plupart des réalisations d’ExSitu répondent au double objectif de pouvoir être exposées sous la forme d’installations sonores, visuelles et/ou interactives,​ et parallèlement d’être utilisées comme instruments de création live. Ceci implique une véritable réflexion autour du design des pièces produites, dans une tentative d’accorder fonctionnalité,​ ergonomie, durabilité,​ économie et esthétique.**\\  +
- +
-**Modularité ​:** Les parties électroniques et informatiques sont réalisées en suivant des protocoles standards de communication (MIDI, wifi, bluetooth..) afin de pouvoir simplement les connecter entre eux ou à des équipements de diffusion annexes. De la même manière, les structures et assemblages mécaniques sont conçus de manière la plus modulaire possible, pour faciliter la reproductibilité et la documentation de leur construction.\\  +
- +
-**Autonomie ​:** Dans la mesure du possible, chaque installation intègre la totalité des éléments nécessaires à son fonctionnement (source d’énergie,​ système de diffusion audio et/ou visuel, dispositif scénographique…)\\  +
- +
-**Mobilité :** Chaque dispositif doit pouvoir être déplacé simplement, en limitant au maximum les étapes de montage/​démontage et en assurant la protection des éléments qui le compose, et une solidité adaptée à différents environnements d’exposition (intérieur,​ extérieur…). La conception d’un “flight case” sur mesure pour chaque installation semble être la solution la plus adaptée pour le moment.\\  +
- +
-</​div>​</​div>​+
  
 <div center fullarge>​{{:​diff:​com:​20180708_184232.jpg?​nolink&​800|}}</​div>​ <div center fullarge>​{{:​diff:​com:​20180708_184232.jpg?​nolink&​800|}}</​div>​
  
-===== Chronologie ===== +{{page>​diff:​com:​chronologie&​include_content&​editbutton&​inline}}
- +
-**Différentes explorations et expérimentations artistiques sont à l’origine de la création d’ExSitu, mais il en est une qui l'a tout particulièrement inspiré :**\\ \\  +
- +
-<div includacc>​{{tagtopic>​projet +geocyclab&​include_content&​editbutton&​inline&​order=modified}}</​div>​\\  +
- +
-D'​autres résidences,​ expositions,​ projets ou ateliers temporaires jalonnent l'​histoire et le présent du collectif. Leur documentation verra le jour prochainement ci-dessous, en vue de détailler le CV d'​ExSitu.\\ \\  +
- +
-<div includacc>​ +
-{{tagtopic>​projet +online -geocyclab&​include_content&​editbutton&​inline&​order=modified}} +
-{{page>​diff:​com:​cv-exsitu&​include_content&​editbutton&​inline}} +
-</​div>​+
  
exsitu.1567558173.txt.gz · Dernière modification: 04 09 2019 par barth